21 avr. 2020 • 5mins •

Comment mieux adapter vos dépenses alimentaires ?

Tags:

Pendant le confinement, le budget alimentaire des Français a explosé jusqu’à en donner des sueurs froides. Vous pensiez économiser de l’argent pendant le confinement avec moins de sorties et de shopping. C’est raté ! Pour beaucoup de Français, la baisse de revenus + les factures + la hausse du budget alimentaire ont plongé leurs comptes en banque dans le rouge.

Voici quelques conseils pour mieux adapter vos dépenses alimentaires

1. Acheter en gros – est-ce une bonne chose ?

Pour éviter les interminables files d’attente et réduire vos passages aux magasins, vous avez tous tendances à acheter en grosse quantité et en lot. Est-ce la bonne méthode à adopter ? Oui, si vous en avez réellement besoin ou si le prix au kilo est moins cher.

Mais si vous achetez un article en grande quantité parce qu’il est en promotion, vous risquez de faire exploser votre budget Courses et vous n’économiserez rien du tout. Pensez-y. Achetez seulement si vous en avez besoin. Si vous en avez déjà à la maison, ne le mettez pas dans votre caddie.

Autres conseils pour économiser aux supermarchés :

  • Dégainer vos cartes fidélités pour cumuler des points sur votre cagnotte et obtenir des bons d’achat. Cela pourrait vous servir en temps de crise
  • Baisser les yeux : regarder en bas des rayons. Les produits premiers prix se trouvent à cet emplacement
  • Opter pour les marques distributeurs et les hard discounts. Les produits de marque sont produits dans les mêmes usines que ces produits. Seul le prix et l’emballage changen

Autres astuces :

2. Faire une liste de courses et un planning des repas

Avant de vous rendre au magasin, préparez une liste de courses regroupant tout ce dont vous avez besoin d’acheter pour préparer les repas de la semaine. Cela évitera de faire grimper la note de votre ticket de caisse ainsi que la tentation d’acheter tous produits inutiles. En plus, vous ferez vos courses plus rapidement et vous ne vous baladerez plus entre les rayons.

Faites aussi un inventaire de vos armoires. Vous pourrez ainsi trier et jeter les produits périmés. Qui dit ? Vous tomberez sur un paquet de quinoa qui se morfond au fond de votre placard et qui éveillera votre imagination culinaire.

3. Jouer avec les dates de péremption

Si vous n’avez pas noté tous les aliments périssables affichent deux types de dates de péremption, très confuses :

  • « A consommer jusqu’au … »

Concernent les produits laitiers, viandes, charcuteries, poissons et autres produits dits fragiles. Cette date de limite de consommation doit être respecté impérativement, à moins que vous vous retrouviez avec une intoxication alimentaire grave.

  • « A consommer de préférence avant … »

Concernent les épiceries, conserves, céréales, légumineuses et biscuits. Ces produits sont consommables sans danger, même après leur date de péremption.

Maintenant que vous êtes familier avec ces dates, vous pouvez trier vos armoires. Qui sait encore ? Vous tomberez sur un produit « à consommer de préférence avant … » périmé de 18 mois. Ne le jetez pas ! Vous pouvez toujours le manger.

4. Eviter le gaspillage

Manger 5 fruits et légumes par jour, c’est faisable. Il faut juste savoir les acheter et les conserver correctement.

Après chaque passage en magasin, il est important de les laver, de les diviser en petites portions, de les placer dans un sac de congélation et de les mettre dans le congélateur. Il sera alors plus facile pour vous de les prélever au moment de cuisiner.

Pour ce qui est de la viande, vous pouvez faire la même chose. Dégraissez-les, divisez-les en portions, placez-les dans un sac de congélation et mettez-les dans le congélateur. Vos viandes resteront fraîches plus longtemps et préserveront leurs goûts et les vitamines.

Quant à votre pain, vous êtes nombreux à jeter le reste dans la poubelle. Le pain se conserve très bien dans le congélateur tout en préservant son aspect croustillant. Vous pouvez toujours, avant chaque repas, le décongeler au four, au micro-onde ou à l’air libre.

5. Ne perdez pas une miette

Utilisez vos os et parures de légumes pour en faire une bonne soupe ou un bouillon. Parfait pour faire le plein d’énergie.

Et votre pain rassis, pour faire des croûtons, de la chapelure, du pudding ou du pain perdu.

6. Privilégier les repas faits maison

Mmmm… Soupe d’antan, pain perdu et salade avec croûtons… Ça ouvre l’appétit. Pourquoi ne pas cuisiner vous-même ou à 2. Vous verrez cela pourrait être une expérience encore plus amusante qu’un dîner aux chandelles au restaurant. Et en plus, vous pouvez congeler le reste.

Si vous ne savez pas cuisiner, vous pouvez toujours mettre la main à la pâte. Aujourd’hui, il y a des cours de cuisine, donnés sur YouTube, par de grands chefs étoilés.

A votre tour de devenir un cordon bleu !

Si vous avez des questions ou des idées pour économiser de l’argent, n’hésitez pas à nous en faire part sur hello@yolt.com